5 astuces pour un sommeil optimal passé 50 ans

Par

Pour un sommeil de qualité, veillez à vous coucher à une heure régulière.
Pour un sommeil de qualité, veillez à vous coucher à une heure régulière. © wavebreakmedia

Avec l’âge, les rythmes biologiques évoluent et votre sommeil change. L’assoupissement, devenu plus léger et intermittent, peut rendre vos nuits moins reposantes. Voici 5 conseils pour vous aider à plonger en toute quiétude dans les bras de Morphée.

La température de la chambre n’excède pas 18°C

La température de votre chambre ne doit être ni trop fraîche ni trop chaude ! Idéalement, elle ne doit pas dépasser les 18°C. Pensez à fermer volets et rideaux et à faire le noir car le soleil ou la lumière, même artificielle, peuvent déclencher votre réveil.

L’exposition au soleil favorise l’activation de la mélatonine

Sortez et exposez-vous au soleil. La lumière du jour perçue par le cerveau permet de mettre en place le rythme biologique. Le soir, quand la lumière du jour décline et que l’obscurité s’installe, le cerveau fabrique de la mélatonine, une hormone favorisant l’endormissement. Plus vous vous exposerez au soleil en journée, plus votre cerveau fabriquera de la mélatonine le soir. Sachez que la cataracte peut aussi limiter cette exposition à la lumière du jour et ainsi détériorer la qualité de votre sommeil.

Relaxez-vous avant l’heure du coucher

Si vous avez du mal à trouver le sommeil, inutile de vous coucher à la tombée de la nuit. Mieux vaut repousser le moment, après une activité plaisante et relaxante, quand un vrai besoin de dormir se fait sentir, plutôt que de passer de longues heures à se retourner dans votre lit. Veillez, cependant, à vous coucher à une heure régulière. Une sieste en milieu de journée peut compléter votre quota de sommeil, si besoin.

Réduisez les excitants comme le café

L’alimentation absorbée en journée peut avoir un effet sur la qualité de votre sommeil. Côté boisson, réduisez les excitants comme le thé, le café, le chocolat mais aussi l’alcool. Prenez vos repas à des horaires réguliers. Évitez les menus trop riches au dîner pour une digestion facile.

Préférez consulter lorsque l’insomnie perdure

Et si vos problèmes de sommeil venaient d’ailleurs ? Ronflez-vous ? Faites-vous des « pauses respiratoires », ces apnées du sommeil qui hachent vos nuits ? Si oui, pensez à consulter un spécialiste. Un médecin peut diagnostiquer chez certains patients le syndrome des jambes sans repos (fourmillements, crampes, chaleurs excessives dans les jambes) qui provoque une irrépressible envie de les bouger sans cesse. Cette pathologie peut empêcher un endormissement serein.

TAGS: Alimentation, Maladies, Plantes

Nos experts dans votre poche ! Une fois par mois, la rédaction vous envoie sa sélection de conseil santé et beauté.
Pour la retrouver inscrivez vous ici:

Votre inscription à la liste a bien été enregistrée.