Autobronzant : comment afficher un joli teint hâlé ?

Il convient d'appliquer l'autobronzant zone par zone, en débutant par le visage. © Kaspars Grinvalds

Une peau hâlée sans avoir à passer des heures au soleil, est-ce possible ? Oui, grâce à l’autobronzant. Ce produit aide à « tricher » en apportant un faux bronzage à la peau, le temps de prendre des couleurs. Mode d’emploi pour bien savoir s’en servir.

Le terme autobronzant évoque assez souvent un résultat pas toujours très naturel où la couleur « carotte » prédomine. Ah, les tests de notre adolescence ! Ces souvenirs font désormais partie du passé. En effet, les nouvelles formules d’autobronzants permettent, aujourd’hui, d’obtenir un résultat très proche du naturel. Encore faut-il savoir les utiliser.

Un effet hâlé, sans exposition prolongée

Avec le retour du soleil, vous êtes nombreuses et nombreux à rêver d’une peau hâlée. Mais force est de constater qu’après l’hiver passé à protéger sa peau du froid, le corps va mettre un peu de temps à reprendre des couleurs. En attendant le soleil et la mer, l’autobronzant va donc venir jouer les trompes-l’œil.

Mieux, l’autobronzant permet d’obtenir un joli bronzage sans avoir à se mettre au soleil, et donc sans risquer d’exposer sa peau à ses rayons néfastes. Un avantage certain pour celles et ceux qui ont tendance à attraper facilement des coups de soleil, ou qui s’inquiètent des méfaits des rayons UV sur leur peau.

Enfin, l’autobronzant permet de lutter contre certains complexes et de donner un coup de fouet au moral. Une peau hâlée donne l’illusion d’un corps plus fin, et camoufle légèrement la cellulite. Un bon moyen de se sentir mieux dans sa peau dès que l’on commence à adopter des tenues plus légères.

Comment appliquer son autobronzant ?

Le principal problème de l’autobronzant réside dans son application. En effet, une partie du corps échappe à cette crème et la « supercherie » est révélée aux yeux de tous. Pour une application optimale, il est essentiel de « préparer le terrain ». On commence par un gommage pour débarrasser la peau des cellules mortes, avant d’hydrater la peau : ces deux étapes permettront à l’autobronzant de s’appliquer de façon plus homogène et d’obtenir un résultat durable.

Ensuite, il convient d’appliquer l’autobronzant zone par zone, en débutant par le visage. Pour le corps, on enduit d’abord les pieds, avant de remonter progressivement vers le haut du corps. Ne pas insister sur les zones de plis (genoux, coudes…) : la peau étant plus épaisse, elle se colore plus fortement, créant des démarcations, voire des taches brunes. Enfin, prenez le temps de bien laisser sécher le produit avant de vous habiller. Les personnes les plus pressées opteront pour le spray plutôt que la crème.

TAGS: DERMO-COSMETIQUE

En savoir plus

 

Pour celles et ceux qui ne souhaitent pas appliquer ce type de produit sur leur peau, pas d’inquiétude. Vous pouvez opter pour les compléments alimentaires autobronzants. Ils agissent de l’intérieur pour illuminer et hâler le teint et donner un effet bonne mine sans exposition au soleil. Leur secret ? Des ingrédients riches en caroténoïdes d’origine végétale, appelés phytopigments®.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de Naturactive.