Les multiples bienfaits du contact peau à peau avec son nouveau-né

Par

Le contact peau à peau permet de construire une relation sécurisante. © Getty Images

Le contact peau à peau n’en finit pas de démontrer ses bienfaits. Pourquoi est-ce si important ? Eléments de réponse.

 Il est aujourd’hui largement reconnu que les nourrissons doivent être placés nus contre la poitrine de leur mère lors de la naissance. « Cela leur permet d’être dans la continuité physique des sensations qu’il ont connues in utero », souligne Corinne Déchelette, directrice prospective dermatologie chez Pierre Fabre.

Un instinct renforcé pour les nourrissons

Des bienfaits physiques ont en effet été démontrés. Le nouveau-né maintient sa température et son rythme cardiaque, et stabilise sa respiration ou encore sa glycémie. De plus, ce premier contact favorise également l’allaitement puisqu’il stimule la production de lait et renforce l’instinct du bébé à prendre le sein. Aussi une meilleure digestion et une prise de poids sont constatées. En parallèle, le contact peau à peau a aussi un effet relaxant sur les nourrissons. Ils pleurent moins et sont plus détendus. « Cela « humanise » le nouveau-né prématuré », informe Corinne Déchelette.

Une proximité essentielle pour construire une relation sécurisante

Des effets positifs qui s’expliquent par le fait que « la peau est un système sensoriel. Les deux mètres carrés de peau qui nous séparent du monde, couverts par 5 millions de récepteurs sensoriels, communiquent directement avec le cerveau », détaille l’experte. Le contact cutané stimule les nerfs sensoriels de la peau, ce qui déclenche la libération d’ocytocine ou l’hormone du bien-être, chez la maman comme chez le bébé. L’ocytocine modifie le comportement de la maman qui est plus apaisée et qui interagit plus facilement avec son nouveau-né. Cette proximité entre mère et nourrisson est essentielle pour que la transition entre vie utérine et extra-utérine se passe au mieux. Elle permet de construire une relation sécurisante et un meilleur attachement mère-enfant.

Le contact peau à peau, un stimulant essentiel pour le cerveau

Durant les premiers jours et semaines de vie, le nourrisson est rassuré par les contacts peau à peau, ce qui favorise par ailleurs le lien parents-enfants. Des études réalisées en neurosciences ont également permis de déterminer que ce type d’approche au cours des huit premières semaines de vie est le stimulant le plus important pour le cerveau. « La stimulation permanente de la peau du bébé nourrit le développement moteur et sensoriel de celui-ci », explique Corinne Déchelette. A l’inverse, la déprivation sensorielle, soit le fait de ne pas toucher un bébé, peut nuire à son développement ».

Le lien visuel et les soins quotidiens adaptés jouent notamment ce rôle mais seulement après les deux premiers mois. Le contact physique peut donc être répété à la maison, aussi souvent que vous le souhaitez. « Laissez faire votre instinct de parents », encourage-t-elle. Cette relation privilégiée peut par ailleurs se prolonger au-delà des deux premiers mois. Le contact peau à peau, le toucher ainsi que les massages peuvent favoriser le développement des nouveau-nés plus âgés.

Anne-Sophie Glover-Bondeau

TAGS: Bébé, peau à peau

Quelle position pour favoriser le contact peau à peau avec son bébé ?

Il est préférable de vous asseoir, ou de vous mettre en position demi-assise, avec les jambes légèrement relevées et placer votre bébé à plat ventre, avec ou sans couche, contre votre poitrine nue, sous une couverture, un lange voire sous un vêtement ample de type chemisier. Maintenez votre bébé par la tête et par les fesses. Son nez et sa bouche doivent être par ailleurs bien dégagés.

Nos experts dans votre poche ! Une fois par mois, la rédaction vous envoie sa sélection de conseil santé et beauté.
Pour la retrouver inscrivez vous ici: