Comment la naturopathie peut-elle vous aider ?

Par

Les raisons de consulter sont nombreuses, à partir du moment où une pathologie a été écartée par le médecin. © Getty Images

En complément des traitements médicamenteux, beaucoup de personnes se tournent vers la naturopathie. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), il s’agit d’un ensemble de méthodes de soins visant à renforcer les défenses de l’organisme. Cette approche très holistique part du principe que les causes d’un déséquilibre interagissent entre elles, si bien que le terrain se fragilise jour après jour.

L’objectif de la naturopathie consiste donc à aider les patients à équilibrer le fonctionnement de l’organisme et ainsi, entre autres, à renforcer leurs défenses naturelles, en évaluant la nocivité d’éventuelles surcharges. Sportifs, personnes âgées, femmes enceintes… elle s’adresse à tous.

Une approche préventive…

« Le premier rendez-vous permet de dresser un bilan avec la personne, pour apprécier son régime alimentaire et son hygiène de vie au sens large », explique Barbara Blanc. Pharmacienne de formation, elle s’est intéressée à la naturopathie et exerce actuellement à Albi, dans le sud-ouest de la France. Elle précise que si la naturopathie est idéale dans une logique de prévention, beaucoup de personnes viennent consulter quand des dysfonctionnements se font déjà sentir, comme du stress ou encore des troubles digestifs. Inconfort de la ménopause, lutte contre l’arthrose, arrêt de la cigarette… les raisons de consulter sont nombreuses, à partir du moment où une pathologie a été écartée par le médecin. Le naturopathe cherche à identifier les causes d’un déséquilibre et à trouver des solutions pour réguler le corps de façon naturelle. « Une consultation dure entre 60 et 90 minutes, pour un coût de 40 à 80 euros selon le degré d’expérience du praticien. Dans les grandes villes, la séance peut s’élever jusqu’à 110 euros », observe-t-elle. Si la Sécurité sociale ne rembourse pas les séances, certaines mutuelles, en revanche, les prennent en charge.

…qui vise à « éduquer » le patient

« Le conseiller en naturopathie analyse ce qui peut éventuellement être amélioré, comme des apports en fibres, en vitamines, en oligo-éléments… Pour les problèmes de sommeil, nous préconisons la mise en place de rituels ou des outils de relaxation », précise Barbara Blanc, qui pratique également massages ou réflexologie quand nécessaire. S’il lui arrive de préconiser des huiles essentielles calmantes, elle tente de limiter une trop grande consommation de produits. « Les gens repartent plutôt avec une liste de conseils, comme faire plus d’activité physique… Nous sommes là pour leur expliquer comment le corps fonctionne et les sensibiliser à d’éventuelles mauvaises habitudes », relève-t-elle. Ce qui suppose un grand sens de la psychologie, à la fois pour savoir écouter les besoins, mais aussi pour les « réorienter » sans les « braquer ». Une éducation à la santé en quelque sorte pour optimiser sa vitalité en détoxifiant son organisme, en maîtrisant l’art des plantes, et en transformant ses habitudes. Mais aussi une invitation à une plus grande autonomie. « Même si l’on sait ce qui est bon pour l’organisme, ce n’est pas pour autant qu’on le met en application. Il faut faire de la pédagogie pour revenir sur des fondamentaux, comme l’importance de manger lentement, et dans le calme », ajoute l’experte. Pour promouvoir ces bonnes pratiques, elle anime régulièrement des ateliers auprès de jeunes. Avec une conviction : l’envie est la clé du changement !

TAGS: Beauté responsable, Cure détox, Digestion, Santé naturelle

Nos experts dans votre poche ! Une fois par mois, la rédaction vous envoie sa sélection de conseil santé et beauté.
Pour la retrouver inscrivez vous ici:

Votre inscription à la liste a bien été enregistrée.