Dermatite atopique, faut-il une alimentation particulière ?

Par

Pour une peau adoucie en période de rémission, il est recommandé de privilégier les bons acides gras (mono et poly insaturés). © Getty Images

La dermatite atopique – également appelée eczéma atopique – est une maladie dermatologique chronique avec des poussées aiguës, se manifestant par des plaques rouges et des démangeaisons souvent intenses. Même s’il ne s’agit pas d’une allergie alimentaire, certains aliments peuvent toutefois l’aggraver. Voici quelques astuces à mettre en place côté assiette. 

Favoriser les bons gras lors de la rémission

“Il est recommandé aux personnes atteintes de dermatite atopique de privilégier un régime alimentaire équilibré et observer la meilleure hygiène de vie possible”, explique Martine Audran, dermatologue, experte auprès de la Fondation pour la Dermatite Atopique. Une alimentation saine qui se compose de légumes, de céréales et de protéines, mais surtout du moins de produits transformés possible. S’il n’existe aucune contre-indication précise, le tabac et l’alcool pourraient être des facteurs aggravants.

Pour une peau adoucie en période de rémission, il est cependant conseillé de privilégier les bons acides gras (mono et poly insaturés). Nadine Pomarède, dermatologue, recommande par exemple les fruits secs, riches en oligo-éléments, les oléagineux, les poissons gras ou l’avocat. Et bien sûr, de boire beaucoup d’eau. Des compléments alimentaires comme l’onagre ou la bourrache peuvent également permettre de gagner en confort.

Une manifestation potentielle d’hypersensibilité immédiate

Pour Martine Audran, “la dermatite atopique peut être accompagnée de manifestations d’hypersensibilité immédiate (rhinite, asthme) qui relèvent du même terrain génétique et parfois se combiner avec une allergie alimentaire”. Dans ce cas, il faut évidemment éviter les aliments incriminés -gluten, lactose, œufs. Par ailleurs, ce régime particulier se fait au cas par cas, après des examens biologiques sanguins et des explorations fonctionnelles digestives. “Tous les patients atteints de dermatite atopique ne sont pas allergiques, et heureusement”, rappelle l’experte.

 

Victoria Denis

TAGS: Alimentation, Demartite, Maladies, Peau

Nos experts dans votre poche ! Une fois par mois, la rédaction vous envoie sa sélection de conseil santé et beauté.
Pour la retrouver inscrivez vous ici:

Votre inscription à la liste a bien été enregistrée.