Diabète, le casse-tête des fêtes de fin d’année

Par

Comment faire pour que les fêtes ne riment pas avec casse-tête?

Pour les diabétiques, la période des fêtes rime souvent au sens propre comme au figuré avec casse-tête. Chocolats, apéritifs, champagne, foie gras… les excès à des dates rapprochées nuisent à l’équilibre alimentaire. Comment se faire plaisir malgré tout ?

Cuisiner à la fois light et bon, c’est possible. Si c’est vous qui êtes aux fourneaux, sachez que l’on peut se faire plaisir sans accumuler les calories. Même pour une brique au chèvre ou un gâteau au chocolat, on peut opter pour des recettes déculpabilisantes.

Ajuster son traitement pendant les fêtes 

Si vous êtes invité, faites attention, parce que si le traitement n’est pas pris au bon moment, l’hypoglycémie peut survenir. D’où l’intérêt d’avoir toujours son matériel pour effectuer des contrôles de glycémie et rester vigilant en évaluant en un coup d’œil la composition du repas (principalement les aliments contenant graisses et glucides pour ajuster la dose d’insuline). Si le temps d’attente entre chaque plat est long, mieux vaut éviter le grignotage, notamment le pain (car c’est du sucre rapide !).

Se faire confiance

Pour Valérie Fourès-Blanche, médecin du travail, il est important de se concentrer sur soi et de privilégier autre chose que le plaisir de la nourriture, comme des promenades, le partage, par exemple. Plaisir et santé peuvent cohabiter ! Même si pendant la période des fêtes, il est logique de faire des excès. « Il est primordial d’ajuster les quantités. Un petit four au foie gras, c’est autorisé, mais pas quatre ! Le chocolat, d’accord, mais juste un peu ! Il faut envisager notre consommation alimentaire sur toute une journée. Il n’est pas pertinent de se restreindre, car il y a un réel risque de frustration pouvant déclencher un phénomène de surcompensation ensuite », ajoute-t-elle. À ses yeux, la préparation psychologique est essentielle. « C’est vraiment important de se connaître, de se faire confiance et de prendre les bonnes décisions », assure-t-elle.

Rééquilibrer son alimentation après les fêtes

Et si pour aborder la nouvelle année sereinement, et retrouver son équilibre glycémique, on adoptait de bonnes résolutions alimentaires ? Sauf crise grave, inutile de paniquer après s’être fait plaisir. « Même si l’on prend 2 kilos, il faut accepter qu’il faille les reperdre sur les deux à trois semaines qui suivent », prévient Valérie Fourès-Blanche.  Si vous accusez quelques kilos supplémentaires sur la balance, vous pouvez mettre en place un nouvel équilibre alimentaire, tout en restant attentif aux sensations de faim et de rassasiement (satiété), car l’appétit peut nous jouer des tours. Pour compenser les excès, le Dr Fourès-Blanche suggère d’augmenter son activité physique, d’ajuster son alimentation ou encore de privilégier le pain noir, les viandes blanches, le poisson et les fibres. Dernier conseil important : boire beaucoup (eau, bouillons de légumes, tisanes) pour s’hydrater et drainer l’organisme, afin de retrouver un équilibre glycémique.

TAGS: Aliments Santé, Diabète, Sucre, Surpoids

Nos experts dans votre poche ! Une fois par mois, la rédaction vous envoie sa sélection de conseil santé et beauté.
Pour la retrouver inscrivez vous ici:

Votre inscription à la liste a bien été enregistrée.