Huit astuces pour faire du sport même quand on a peu de temps

Par

Il n’y a pas une activité plus pertinente qu’une autre, l’essentiel étant de bouger. © Getty Images

La course contre la montre, c’est le quotidien de bon nombre d’hommes et de femmes qui aimeraient pourtant prendre le temps de s’entretenir un peu. Reste qu’entre son activité professionnelle, le temps de transport et les (éventuels) enfants, pas facile d’entretenir sa santé. Voici quelques solutions…

Et si on levait un peu plus tôt le matin ?

Plusieurs livres vantent les mérites d’un réveil matinal pour réaliser tout ce qu’on n’a généralement pas le temps de faire. Pas facile certes d’envisager d’anticiper son réveil, mais 15 minutes suffisent pour réaliser quelques exercices de renforcement musculaire. Avec, à la clé, une dose d’énergie pour toute la journée.

Et si on optait pour le vélo ou la marche ?

Pourquoi ne pas renoncer au bus ou au métro pour une ou deux stations, afin de marcher un peu ? Si les distances ne sont pas trop longues et que la météo est clémente, le vélo est également très indiqué. Une activité cardio-vasculaire oxygène le cerveau, ce qui nous rendra plus performant. Pour les personnes qui, pour différentes raisons, sont contraintes de prendre leur voiture quotidiennement pour aller travailler, pourquoi ne pas envisager une petite marche pendant la pause déjeuner ou le soir en rentrant chez soi ? Le Dr Guerrero, médecin au CHU de Toulouse, propose également quelques exercices très utiles : « Tout d’abord, mieux vaut être debout (la dépense énergétique est toujours plus importante qu’assis), ou se mettre sur la pointe des pieds, en serrant les cuisses, et en effectuant des bascules du bassin avant/arrière, en contactant la sangle abdominale », observe-t-il.

Et si on faisait du sport au bureau ?

L’idée peut paraître surprenante, et pourtant, nul besoin d’avoir sur place une salle de sport, ce que proposent beaucoup d’entreprises. Il suffit pour cela de changer ses habitudes et d’adopter de nouveaux réflexes, comme le fait de prendre les escaliers plutôt que les ascenseurs. Ou encore de penser à contracter régulièrement ses fessiers. Certaines personnes choisissent de troquer le fauteuil pour un swiss ball. Ce n’est certes pas possible pour tout le monde, en fonction des contextes, mais il existe aussi des exercices pour renforcer les muscles du dos, y compris sur une chaise classique. Nous avons tous tendance à rester assis quand nous parlons au téléphone avec un client, un fournisseur… alors que le fait de marcher, non seulement nous permet d’être en mouvement, mais oxygène le cerveau. « C’est important de faire une pause à minima toutes les heures, ou maximum toutes les deux heures », note le Dr Guerrero. Enfin, pour celles et ceux qui ont la chance de travailler dans un environnement qui s’y prête, une petite promenade digestive après le déjeuner peut s’avérer une bonne idée.

Et si on intégrait l’activité physique dans notre quotidien ?

Faire de l’exercice, cela répond avant tout à un état d’esprit. Pour ne pas avoir d’excuse de ne pas être passé par la case « club de fitness », ayez le réflexe d’avoir votre sac de sport prêt sous la main, au cas où une opportunité d’aller à la salle se présenterait. De la même façon, il est un peu facile de se dissimuler derrière un manque de temps pour ne pratiquer aucune activité. Pendant qu’on parle à sa mère au téléphone ou qu’on regarde la télé, pourquoi ne pas faire dix minutes d’abdos fessiers ? Certaines peuvent être plutôt tentées par le mouvement brésilien (consistant à basculer le bassin d’avant en arrière en contractant les fessiers et les abdos) tout en se brossant les dents. À chacun d’être inventif et en accord avec ses goûts et sa façon de faire pour que l’activité physique fasse davantage partie de son quotidien, sans prendre trop de place. Comme le rappelle le Dr Guerrero, « l’activité physique correspond à tout mouvement corporel qui entraine une dépense énergétique supérieure à celle de repos. Faire du bricolage, jardiner… c’est aussi de l’activité physique ! »

Et si on faisait de la gym douce et du yoga en fin de journée ?

Qui a dit que seules les activités les plus intenses permettaient d’entretenir sa forme ? Certaines personnes ne parviennent à trouver du temps qu’en fin de journée, qui n’est pas le moment le plus propice à un sport intensif. En effet, les exercices dynamiques peuvent retarder l’arrivée du sommeil. En revanche, des postures statiques, des étirements et des exercices de respiration apportent la dernière touche à votre journée, et leur impact sur le bien-être et le tonus musculaire ne doit pas être négligé.

Et si on choisissait une application pour nous accompagner ?

Nous n’avons pas toutes la chance de pouvoir faire venir un coach sportif à domicile. Pourtant, c’est souvent plus stimulant de se sentir un peu encadrée. Que l’on se rassure, il existe toute une série d’applis, disponibles sur smartphone, qui proposent des séances « à la carte ». Elles durent entre 5 et 20 minutes seulement, et permettent de pratiquer où on veut et quand on veut, tout en suivant son propre rythme.

Et si on faisait participer son entourage ?

Si les applis fonctionnent pour certaines personnes, d’autres, dès lors qu’elles sont livrées à elles-mêmes, ont du mal à s’y mettre. C’est pourquoi pratiquer à plusieurs devient pour beaucoup un plaisir. Alors pourquoi ne pas tenter de motiver des amies ? Ou même opter pour le sport en famille ? Partager avec ses enfants une virée à vélo, en patin à glace ou en roller, c’est leur faire plaisir tout en restant fidèle à ses objectifs de remise en forme.

Et si on choisissait le sport qui nous plaît vraiment ?

Beaucoup de personnes renoncent au sport qui leur plaît vraiment. Pourtant, il faut faire une activité qui nous plaît. « Quand je creuse un peu en consultation, je me rends compte que  beaucoup de choses peuvent intéresser mes patients, alors que de prime abord, ils manifestaient un rejet. Marche rapide, nordique, randonnée, vélo d’appartement ou elliptique, nage, danse, art martial Taï-chi-chuan… de nombreuses disciplines les intéressent », observe le Dr Guerrero.

En résumé, il n’y a pas une activité plus pertinente qu’une autre, l’essentiel étant de bouger, mais aussi de miser sur la régularité afin de rester en bonne en santé. Mieux vaut en effet ne pas s’arrêter pendant plus d’une semaine, sous peine d’avoir du mal à réenclencher la machine !

 

 

 

TAGS: Activités sportives, Santé naturelle

Nos experts dans votre poche ! Une fois par mois, la rédaction vous envoie sa sélection de conseil santé et beauté.
Pour la retrouver inscrivez vous ici:

Votre inscription à la liste a bien été enregistrée.