La kératine, une protéine naturelle essentielle pour le cheveu

La kératine se développe lors de la phase de croissance, appelée anagène. © Nina Buday

Nos ongles et cheveux sont composés à 97 % de kératine, une protéine naturelle essentielle à la beauté et à la bonne santé du cheveu. Véritable barrière protectrice, à quoi sert-elle ? A-t-on un « capital kératine » ? Explications.

 La kératine est une redoutable protection. Imperméable et naturelle, elle protège le cheveu contre les UV, l’eau de mer, le séchage, la pollution et d’autres facteurs extérieurs agressifs pour la chevelure.

La kératine protège le cheveu des agressions extérieures

Composant principal des phanères (couches de protection de la peau, des poils et des ongles) chez le mammifère, la kératine est une protéine fibreuse naturellement produite par les kératinocytes, les cellules constitutives du cheveu.

Située au fond du bulbe pilaire, elle remonte constamment du bulbe vers les pointes, en formant des petites tuiles gainant la fibre capillaire. Cette structure ainsi édifiée tout au long du cheveu le protège des agressions extérieures et contribue au passage, à sa souplesse et à sa brillance.

La phase catagène clôt la pousse du cheveu

Le cuir chevelu est parsemé de follicules pileux qui sous l’effet des glandes sébacées vont produire des poils et par extension, des cheveux. Les cheveux ne poussent pas continuellement. C’est pourquoi, le cycle pilaire se déroule en trois phases.

La phase anagène ou phase de croissance active, correspond à la période de croissance du cheveu. Elle dure entre 4 et 7 ans chez la femme contre 2 à 4 ans chez l’homme. La phase catagène ou phase de transition est, quant à elle, similaire à une période de sommeil durant laquelle les cheveux s’arrêtent de pousser. Enfin, la phase télogène ou phase de repos, vient clore le cycle de vie du cheveu, qui finit par tomber.

La plupart des cheveux présents sur notre tête sont considérés comme étant en phase anagène. C’est durant cette phase de croissance que la kératine se développe.

Les lissages notamment peuvent casser la fibre kératinique

Au fil du temps les cheveux vieillissent et perdent de leur vigueur. Les agressions (le vent, les UV, les colorations chimiques, les brushings, les permanentes) mettent à mal la kératine. Son stock, non renouvelable, s’appauvrit progressivement pour ensuite s’épuiser. Les lissages étirent la chevelure et finissent par casser la fibre kératinique.

Les premiers cheveux blancs, marquent le début d’un dysfonctionnement entre les mélanocytes (à l’origine de la mélanine, responsable de la couleur des cheveux) et les kératinocytes qui produisent la kératine des cheveux.

TAGS: CHEVEUX, CONSEILS

En savoir plus 

 

Force et vitalité des cheveux avec Naturactive

Certains nutriments sont nécessaires à la synthèse de la kératine, notamment le soufre, le zinc et et les vitamines du groupe B. Une alimentation variée et équilibrée assure l’apport de ces nutriments. Néanmoins, un apport complémentaire peut s’avérer nécessaire pour fortifier la fibre et booster la croissance du cheveu. Naturactive, par exemple, propose un cocktail revigorant 3 en 1 très complet, favorisant la force et la vitalité des cheveux et des ongles en pharmacies.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de Naturactive.