Quel lien entre AVC et santé bucco-dentaire ?

Par

Des solutions existent pour vous aider à vaincre votre anxiété et mieux tolérer les traitements dentaires.
Des solutions existent pour vous aider à vaincre votre anxiété et mieux tolérer les traitements dentaires. © Sergey Mironov

Vous pensez qu’une carie peut, au mieux, se résorber avec quelques semaines de brossage de dents assidu, au pire vous coûter un simple amalgame ? Cela peut aller beaucoup plus loin ! Les caries sont à prendre au sérieux.

Une étude américaine, parue début février 2016 dans la revue scientifique de référence Nature, a établi qu’une mauvaise hygiène bucco-dentaire pouvait favoriser les risques d’accident vasculaire cérébral (AVC). Comment ? Explications.

« Il existerait un lien entre une bactérie et l’AVC hémorragique »

Le foyer infectieux constitué par la carie est un danger pour la santé générale. Les bactéries présentes dans une carie non traitée peuvent migrer dans l’organisme par voie sanguine et se greffer sur des organes comme le coeur, les reins ou encore les articulations. Des recherches ont d’ailleurs déjà mis en évidence l’incidence de la flore bucco-dentaire dans l’endocardite infectieuse (grave maladie cardiaque). Selon l’équipe américano-japonaise du professeur Robert Friedland(1), il existerait un lien statistique entre une bactérie, le Streptococcus mutans, et l’AVC hémorragique caractérisé par l’arrêt de l’irrigation du cerveau.

Pour parvenir à cette conclusion, l’équipe du Pr Friedland a suivi 100 patients admis en urgence pour ce type d’AVC. « Parmi les patients ayant subi une hémorragie intracérébrale (HIC), 26 % étaient porteurs d’une bactérie spécifique dans leur salive : la bactérie CNM-positif S. mutans, connue pour causer des caries dentaires », détaille le médecin. Contre « seulement » 6 % dans le groupe de patients ayant souffert d’un autre type d’AVC. L’explication est toute simple : le Streptococcus mutans peut arriver jusqu’aux vaisseaux du cerveau et fragiliser leur paroi, favorisant ainsi le risque de rupture.

Mieux vaut traiter la carie dès que possible

« Cette étude montre que la santé bucco-dentaire est importante, non seulement pour la bonne santé des dents et du coeur, mais aussi pour la santé du cerveau », précise le Pr Friedland. Et pour prévenir tous les risques liés à une mauvaise hygiène bucco-dentaire, rien de plus simple. Se brosser les dents après chaque repas pendant deux minutes (ou à défaut au moins le matin et surtout le soir) et consulter son chirurgien-dentiste a minima une fois par an. Éviter le tabac, écarter le grignotage entre les repas et limiter la consommation de boissons et d’aliments sucrés. Et, surtout, ne pas laisser traîner une carie non soignée par peur du chirurgien-dentiste. Des solutions existent pour vous aider à vaincre votre anxiété et mieux tolérer les traitements dentaires. Parlez-en avec votre spécialiste.

TAGS: Alimentation, Dents, Maladies

Bon à savoir

 

Le traitement de la carie a beaucoup évolué et de nouvelles techniques moins invasives et indolores sont apparues ces dernières années. Alors on n’attend pas la rage de dents pour montrer les crocs !

(1) Cette équipe a mené l’étude sur le lien entre hygiène bucco-dentaire négligée et AVC.

Nos experts dans votre poche ! Une fois par mois, la rédaction vous envoie sa sélection de conseil santé et beauté.
Pour la retrouver inscrivez vous ici:

Votre inscription à la liste a bien été enregistrée.