Parent : comment prévenir le dessèchement de la peau de mon bébé ?

Face aux agressions extérieures, la peau du nouveau-né est susceptible de peler.
Face aux agressions extérieures, la peau du nouveau-né est susceptible de peler. © Shutterstock

Toute neuve, la peau des jeunes enfants est à la fois plus fragile et plus sensible. Elle nécessite une vigilance toute particulière. Retour sur les premiers mois de l’épiderme pour mieux comprendre comment réagit la peau d’un bébé.

À la naissance, le bébé est recouvert d’une substance blanche et grasse, appelée vernix, destinée à protéger sa peau in utero. Avec la perte de cette protection naturelle durant les premiers jours de vie, certains nourrissons se mettent à peler : pas de panique ! Ce phénomène normal manifeste le renouvellement de l’épiderme. Cependant, la peau des bébés étant plus fine, elle ne peut remplir sa fonction de barrière aussi efficacement qu’à l’âge adulte.

En effet, la peau d’un enfant plus âgé est protégée naturellement par une légère couche de matière grasse, dont la fonction est de ralentir l’évaporation de l’eau. Mais chez un nourrisson, les glandes sébacées sont immatures. En conséquence, cette couche protectrice se renouvelle moins vite que chez un enfant plus âgé. Le dessèchement survient ainsi plus rapidement.

L’hydratation de l’enfant est essentielle

Au lieu d’être souple et soyeuse, la peau du nouveau-né peut alors desquamer prendre un aspect rugueux, ou se couvrir de plaques rouges. Ce n’est généralement pas un signe de maladie et des précautions simples permettent d’y remédier. La peau est en effet sensible aux agressions extérieures telles que le vent, le froid, le chauffage, les rayons du soleil ou les baignades prolongées. Celles-ci favorisent le dessèchement et la rendent plus réactive. Il faut donc protéger la peau du froid, mais aussi du rayonnement du soleil en été, en appliquant une protection solaire et en couvrant l’enfant avec des vêtements légers. Il est essentiel de s’assurer qu’un bébé boit assez, et qu’un taux d’humidité suffisant soit maintenu dans la maison (de l’ordre de 50% l’été et 30% l’hiver).

Il est nécessaire d’entretenir leur peau avec des soins adaptés

Différents facteurs, dont l’hérédité, jouent un rôle important dans la qualité et le développement de la peau. Ainsi, des enfants plus âgés peuvent également avoir la peau sèche, certains ayant une peau plus sensible, parfois atopique qui nécessite donc plus d’attention. Les symptômes de sensibilités de la peau peuvent se manifester à n’importe quel âge. Mais, les nourrissons sont les premiers concernés. En effet, leur peau est plus perméable aux allergènes comme les produits contenant de l’alcool ou du parfum, déclencheurs des réactions inflammatoires. Entretenir leur peau pendant la toilette et assurer une hydratation quotidienne en utilisant des soins adaptés à leur âge est donc une priorité. Si les symptômes s’aggravent, il ne faut pas hésiter à consulter un médecin.

TAGS: BÉBÉ, DERMATOLOGIE