Peau qui pèle, que dois-je faire ?

Par

Proscrivez toute nouvelle exposition au soleil tant que la peau n’est pas restaurée. © Marko Marcello

Soleil et vacances, serait-ce la formule du bonheur ? … Oui, sauf quand les brûlures se rajoutent à l’équation. Car qui dit coup de soleil, dit peau qui pèle et fashion faux-pas ! Ici, on fait le point gestes à adopter pour limiter les dégâts quand il est déjà trop tard.

Phénomène fréquent après une surexposition au soleil, la desquamation ou communément appelée « peau qui pèle » correspond au décollement des parties supérieures de l’épiderme (la peau). Les peaux mortes se détachent alors par plaques plus ou moins grandes sur toute la surface endommagée. Ni très agréable, ni très esthétique, peler lorsque la morsure du soleil a été trop cuisante est pourtant un phénomène irréversible. Rien à faire pour l’empêcher… si ce n’est miser sur une hydratation irréprochable.

Peau et coup de soleil : les gestes qui sauvent

Laver la peau

Dès que vous vous rendez-compte que votre peau est trop rouge, passez-la sous l’eau froide et éliminez tout ce qui peut accentuer l’irritation : trace de sable, de chlore ou d’eau salée.

Hydrater la peau, à l’extérieur et à l’intérieur

Pour apaiser, hydratez-vous la peau avec un lait après soleil au moins trois fois par jour, puis poursuivez l’hydratation au retour des vacances. Pensez également à boire beaucoup car le soleil déshydrate l’ensemble du corps.

Se mettre à l’ombre

Proscrivez toute nouvelle exposition au soleil tant que la peau n’est pas restaurée, sous peine d’aggraver encore son état et d’alourdir les conséquences.

Si le mal est fait, quelques gestes sont à éviter. Par exemple, tout ce qui pourrait accentuer le desséchement de la peau est à bannir : les douches trop chaudes et les savons agressifs ne feront que renforcer les désagréments. Il faut également s’interdire d’enlever la peau pelée et renoncer à faire des gommages, risquant d’agresser l’épiderme à vif, et d’accroître la douleur. La patience est alors une vertu nécessaire car le temps de guérison varie de trois à six jours.

Coup de soleil : mieux vaut prévenir que guérir…

Avant d’aller bronzer sur les plages, pensez à préparer votre peau aux rayons du soleil.

Faire un gommage

Avant toute séance de bronzage ou exposition au soleil, pensez à réaliser un gommage doux pour éliminer toutes les cellules mortes. À la clé : un hâle harmonieux garanti.

Protéger sa peau

Mais être prévoyante, c’est surtout miser sur une bonne protection solaire ! Une crème SPF 50 reste la meilleure protection. Renouvelez l’application de votre protection solaire toutes les deux heures pendant l’exposition et évitez les heures les plus dangereuses (entre 12h et 16h). Un coup de soleil arrive vite !

TAGS: Dermo-Cosmétique

Nos experts dans votre poche ! Une fois par mois, la rédaction vous envoie sa sélection de conseil santé et beauté.
Pour la retrouver inscrivez vous ici:

Votre inscription à la liste a bien été enregistrée.