Comment protéger mon bébé en hiver ?

Il est conseillé de placer un humidificateur d'air dans sa chambre.
Il est conseillé de placer un humidificateur d'air dans sa chambre. © Maria Evseyeva

L’hiver est une saison rude pour les plus petits : voici quelques astuces et conseils pour les préserver des maladies et des intempéries. De l’habillement à l’aménagement de leur chambre en passant par la trousse de toilette, adoptez les bons gestes !

Pendant ses premiers mois, la régulation thermique du nouveau-né est beaucoup moins efficace que celle de l’adulte et les pertes de chaleur se produisent plus facilement. Le bébé ressent donc davantage le chaud et le froid, sans être en mesure d’en faire part à ses parents.

Superposer les couches de vêtements

La première règle d’hygiène à respecter en présence d’un bébé est de se laver les mains avant de l’approcher et de le toucher ! En effet, les contacts physiques avec toute la famille ou des amis sont autant de vecteurs des maladies de l’hiver, comme le rhume, la grippe, les virus de la gastro-entérite, la bronchiolite, etc. De même, pour éviter d’exposer un nourrisson aux microbes de l’hiver, il est généralement déconseillé de l’emmener dans des lieux fermés et très fréquentés (supermarchés, magasins, galeries commerçantes…). Côté habillement, lorsque la température commence à baisser, on adopte la même technique que pour les adultes : on superpose les couches. Un tout-petit doit porter une épaisseur de vêtement supplémentaire par rapport à un adulte. En effet, bougeant moins, il se refroidit plus vite.

Protéger chaque extrêmité du bébé

Avant toute sortie, il est de mise de protéger les zones du corps de bébé du froid et du vent à l’aide d’une crème hydratante, type « Cold Cream ». On insiste bien sur le visage et les mains, qui sont au contact direct de l’air. De plus, il est essentiel de garder à l’esprit que les tout-petits perdent une grande quantité de chaleur par la tête, proportionnellement une des parties les plus importantes du corps à cet âge-là. Tous les nouveau-nés sont affublés d’un petit bonnet, et ce n’est pas une question de style ! Comme la tête, les pieds et les mains sont les autres extrémités qui craignent le plus le froid. Alors dès que le jeune enfant sort et part se balader, on le protège avec moufles et chaussettes pour éviter les refroidissements et les engelures. On le couvre avec une turbulette, une couverture ou la protection de sa poussette.

La température de la chambre entre 18° et 20°

Dans les logements, dès l’automne, le chauffage assèche l’air ambiant. La température peut varier considérablement, surtout si l’on possède d’anciens convecteurs électriques. Une règle doit être respectée avant tout : la température intérieure de la chambre de bébé doit être comprise entre 18 et 20 °C. Celle-ci doit être aérée, même en hiver, au minimum 15 minutes par jour (les acariens n’y résisteront pas !). L’air sec sensibilisant les muqueuses et les rendant plus réceptives aux maladies, il est conseillé de placer un humidificateur d’air dans sa chambre.
Si votre enfant a des difficultés à respirer car son nez est encombré, n’hésitez pas à surélever légèrement sa tête pour la nuit en plaçant, par exemple, un oreiller ou une serviette sous son matelas.

Enfin, le mouche-bébé est aussi l’un des accessoires indispensables à avoir chez soi. Le geste peut s’accompagner d’une vaporisation de sérum physiologique nettoyant et d’un antiseptique en cas de rhume.

À noter

Un thermomètre de proximité est toujours le bienvenu pour mesurer la température intérieure.

Préférer les glucides lents, comme les pâtes ou le riz

Comme pour les adultes, bébé a besoin d’une alimentation adaptée pour faire face à l’hiver.
On privilégie les glucides lents, du type pâtes ou riz, mais aussi les protéines présentes dans la viande et le poisson, à raison d’une fois par jour. Enfin, les fruits et légumes riches en vitamine C (poivron, brocolis, chou-fleur, orange, kiwi, fraise…) boosteront son immunité pour l’hiver.

TAGS: BÉBÉ